Cette page est également disponible en Anglais Anglais.

Projets 2019

Yémen : Plus de 90 000 blessés de guerre soignés

Yémen : Plus de 90 000 blessés de guerre soignés

La jeune Waddah, 15 ans, est traitée dans le service d’isolement de l’hôpital de Médecins Sans Frontières (ÄRZTE OHNE GRENZEN) à Aden. Sa blessure est infectée par des germes résistants.

De nombreuses personnes au Yémen sont exposées quotidiennement à la violence de la guerre. Plus de la moitié des établissements de soins de santé du pays ont été fermés en raison de la destruction ou du manque de personnel médical ou de médicaments. Médecins Sans Frontières est l’une des rares organisations médicales sur le terrain et apporte son aide dans les deux camps de la guerre civile. Depuis le début des combats en mars 2015 jusqu’en octobre 2018, Médecins sans frontières a traité plus de 90 000 blessés de guerre et de violence. L’organisation travaille dans douze hôpitaux et centres de santé. En outre, elle soutient 20 autres institutions en leur fournissant des matériels et des conseils professionnels. Médecins Sans Frontières fournit cette aide avec 2 200 employés.

Avec 5.000 €, Médecins Sans Frontières peut rassembler des instruments chirurgicaux, du matériel de pansement et des médicaments pour 135 patients en urgence. Avec 3 000 € ou 10 000 €, le nombre de patients en situation d’urgence est respectivement de 80 et 275.

Après que le test sanguin de cet homme gravement malade ait été positif, le personnel de Médecins Sans Frontières l’a transféré dans un centre de traitement spécial Ebola.

En août 2018, une épidémie d’Ebola est annoncée en République démocratique du Congo. C’est la dixième et en même temps la plus grave épidémie dans le pays depuis la découverte du virus en 1976. L’épidémie est difficile à contrôler car les combats se déroulent dans les provinces touchées du Nord-Kivu et de l’Ituri. Selon le ministère congolais de la santé, 483 personnes tombent malades au cours des quatre premiers mois et demi seulement, dont 265 meurent du virus Ebola. Médecins Sans Frontières soutient l’endiguement de l’épidémie à de nombreux niveaux : Les équipes sont particulièrement concernées par l’isolement et le traitement des patients, elles soutiennent les campagnes de vaccination et effectuent des tâches de prévention et de sensibilisation. En outre, Médecins sans frontières informe les décideurs importants des communautés sur la lutte contre le virus Ebola. Grâce à leur soutien, les équipes peuvent mieux atteindre les patients et leurs proches.

Avec 5 000 €, Médecins Sans Frontières peut financer, par exemple, cinq tentes de 45 mètres carrés dans lesquelles les patients atteints d’Ebola sont isolés et traités. Avec 3.000 € ou 10.000 €, cela signifie respectivement trois ou dix tentes d’hôpital.