Cette page est également disponible en Anglais Anglais.

Projets 2016

Au cœur de l’Afrique

Au cœur de l'Afrique

Cet enfant a besoin de soins urgents dans un hôpital de Baraka soutenu par Médecins Sans Frontières. Il souffre d’une grave maladie de paludisme.

La situation politique et humanitaire en République Démocratique du Congo est instable depuis des décennies : déplacements et violences, maladies et malnutrition menacent la vie des populations. Les épidémies et les crises – de paludisme, de rougeole et de choléra, par exemple – ne cessent de se produire. Les équipes de Médecins Sans Frontières fournissent donc des soins de santé de base, traitent les enfants mal nourris et les patients atteints de paludisme et de rougeole dans le plus grand pays au cœur de l’Afrique. Ils opèrent les blessés, assistent aux accouchements et traitent les tuberculeux et les séropositifs. Les équipes sont également actives dans le domaine de la prévention sanitaire : elles vaccinent des milliers d’enfants dans le cadre de campagnes à grande échelle, éduquent la population sur les questions de santé et distribuent des moustiquaires qui protègent contre le paludisme.

Avec 3.000 €, Médecins Sans Frontières peut traiter plus de 11.500 enfants contre le paludisme. Avec 5.000 € ou 7.800 €, c’est plus de 19.000 enfants ou plus de 30.000 enfants respectivement.

Au Sud-Soudan

Au Sud-Soudan

Dans notre hôpital de Melut, nous traitons principalement les personnes qui ont été déplacées par les combats dans leur région.

La situation politique et humanitaire au Sud-Soudan est instable depuis des décennies. Encore et toujours, les gens doivent souffrir des conflits armés. La violence dans le pays s’est souvent intensifiée. Environ 1,5 million de Sud-Soudanais fuient les combats dans leur pays. Ils ont besoin d’une aide médicale d’urgence, de nourriture, d’eau potable et d’un abri d’urgence. Dans de nombreux endroits, l’accès aux personnes déplacées est un défi majeur pour les organisations humanitaires. Médecins Sans Frontières est, dans certaines régions, la seule organisation de secours qui fournit des soins de santé à la population. Les équipes fournissent une assistance chirurgicale, des soins de santé de base, des services d’obstétrique, des programmes nutritionnels, la distribution de matériel de secours et mener des campagnes de vaccination.

Avec 8 000 €, Médecins Sans Frontières peut, par exemple, administrer des anesthésiques à 325 personnes gravement blessées qui doivent être opérées d’urgence après des flambées de violence. Avec 3.000 € ou 10.000 €, le nombre de blessés graves est respectivement de plus de 125 ou plus de 400.